GROSSESSE
1, 2, 3… Maman se met au yoga !

Rencontre avec Margot, professeur de yoga prénatal.

Pas encore de nom, bébé journaliste, Uterus
11 juin 2018
Aujourd’hui Maman teste le yoga prénatal ! Chouette, j’adore les découvertes ! C’est toujours une bonne occasion pour faire mon petit curieux et pour poser des questions. Alors ni une ni deux, j’attrape mon cordon ombilical téléphonique, je me mets en posture du chat et j’interviewe Margot, notre spécialiste Yoga du jour. Je vous livre ici un aperçu de notre entrevue.

“Quels sont les bienfaits du yoga prénatal pour ma maman et moi ?

– Le yoga soulage les désagréments de ta maman qu’ils soient gastriques ou bien musculaires comme les maux de dos, les jambes lourdes, les raideurs ou encore les fausses sciatiques par exemple. Je vais lui expliquer comment son corps fonctionne, comment tu t’y places et comment éviter d’attirer le poids trop vers l’avant.  Le fait d’apprendre à relâcher le ventre va permettre d’éviter cette séparation entre les muscles abdominaux qui survient après la grossesse et qui cause ce petit bidon, appelée diastasis. Les femmes apprennent à gérer leur posture en partie grâce à la respiration. La respiration physiologique va faire travailler la souplesse du périnée et le relâchement du diaphragme. Ta maman sera ainsi moins stressée et sa respiration va te bercer. Le yoga prénatal c’est faire le plein d’astuces pour le quotidien ! Pour toi Bébé, avoir une maman active qui garde un tonus musculaire et qui sait s’étirer, va te permettre de te sentir bien. Une heure par semaine ta maman se concentre sur son ventre et si elle se sent bien, tu te sens bien !

Chuuut, pas de bruit ! Maman se concentre et travaille sur ses émotions.
Illustration de French Poupon
Faut-il être une grande sportive pour pouvoir faire du yoga prénatal ?

– Pas du tout ! Avec le yoga prénatal on ne cherche absolument pas à devenir sportive, ni à se muscler avant l’accouchement. On essaie simplement de contrecarrer les petits désagréments. Il faut savoir que pendant la grossesse on perd environ 50% de sa masse musculaire donc on essaie de garder de la tonicité dans les bras et les jambes. Cela permettra une meilleure récupération !

Comment se déroule un cours de yoga prénatal ?

– On commence par un échauffement ostéo-articulaire pour éviter de se faire mal et ensuite on passe aux postures. La veille de chaque séance, je demande aux mamans de m’envoyer un message pour savoir si elles ont rencontré des problèmes particuliers, comme un mal de dos,  pour que je puisse construire ma séance autour d’elles. En fonction des retours, je vais  adapter les exercices, qui pourront ensuite être reproduits à la maison. C’est vraiment du sur mesure ! Puis on travaille les bras, et enfin on se relaxe. Ton papa est le bienvenu à mes cours s’il le souhaite. Il peut apprendre à soulager ta maman avec des postures qui se pratiquent à deux. Mais généralement les mamans préfèrent venir seules, c’est leur moment à elles.

A partir de quand les mamans peuvent-elles commencer le yoga prénatal ?

– Avec un avis médical, on peut commencer le yoga prénatal à n’importe quel moment de la grossesse. Les postures pratiquées diffèrent selon le trimestre. Les trois premiers mois on fait vraiment tout doucement. Il faut veiller à ne pas pousser sur les organes et à ne pas pousser le bébé vers l’avant. Il n’y a aucun saut, aucun impact ! C’est même moins traumatisant que de s’abaisser et se relever pour faire le ménage.

« Le yoga prénatal c’est faire le plein d’astuces pour le quotidien ! »
Est-ce que les cours de yoga prénatal vont aider Maman quand je vais sortir de son ventre ?

– Certainement ! Grâce aux notions anatomiques qu’elle aura apprises, ta maman aura pris conscience de son corps et comprendra comment se placer pour mieux pousser. Les mamans sont plus ou moins sensibles à cela mais au moins elles sont informées.


Le yoga aide-t-il Maman à préparer sereinement mon arrivée ?

– Oui ! Pendant les cours les mamans partagent beaucoup de conseils. Rencontrer une femme qui traverse les mêmes choses peut réconforter. Un échange se crée, des questions plus intimes sont posées et un lien naît. Bien s’informer permet d’appréhender ses peurs…

Je me sens zen.
Illustration de French Poupon
Avec le yoga la future maman apprend à mieux se connaître. 
Margot a 28 ans. Elle est coach sportif et a également une formation d’instructeur pilates. Pour bien encadrer les femmes enceintes lors de ses cours de yoga, elle s’est formée à l’institut Bernadette de Gasquet à Paris. Grâce aux méthodes enseignées dans cette école, Margot a appris à prendre en charge les mamans du début de la grossesse jusqu’au post-partum.
N’hésitez surtout pas à laisser un commentaire et partager à votre entourage cet article si vous avez aimé apprendre à propos du yoga prénatal.

Prenez soin de vous, votre bébé vous remerciera.

Un mail quand je publie mon prochain article ? Inscris toi à la newsletter.

0 commentaires