GROSSESSE
Contrôler son diabète, ce n’est pas bête !
Pas encore de nom, bébé journaliste, Uterus
01 juin 2018

Maman n’avait aucun problème de santé avant sa grossesse. Lors d’une consultation, son gynécologue lui a quand même parlé du diabète gestationnel. Mais qu’est-ce-que c’est ça encore ?

Le docteur a expliqué que certaines femmes développent pendant leur grossesse une moins bonne tolérance au sucre. Le taux de sucre dans le sang, appelé glycémie, devient alors supérieur à la normale. C’est à cause de l’insuline, l’hormone qui a pour rôle de faire rentrer le sucre dans les cellules, qui ne fait plus correctement son travail. Quand l’insuline devient paresseuse la glycémie augmente ! Cela peut avoir de graves conséquences pour la maman (hypertension artérielle) et pour le bébé (gros poids de naissance qui peut compliquer l’accouchement). Le dépistage n’est pas systématique, il est proposé à certaines futures mamans plus « à risque ». Les femmes de 35 ans et plus, celles ayant déjà fait un diabète lors d’une précédente grossesse ou les femmes en surpoids font notamment partie des femmes qui doivent faire le test. Ce dépistage se fait par une mesure de la glycémie à jeun lors du premier trimestre ou bien par un test au sucre au cours du 6ème mois de grossesse.
Les fruits c’est bon pour la santé !
Illustration de French Poupon
Sachant tout cela nous sommes allés, Maman et moi, au laboratoire d’analyses. Nous avons commencé par une prise de sang à jeun pour mesurer cette fameuse glycémie, même pas peur de l’aiguille ! Ensuite maman a bu une boisson riche en sucre. Elle n’a pas trop aimé le goût mais moi ça m’a donné beaucoup de peps !

Si vous souffrez d’un diabète gestationnel, je vous recommande de faire 3 repas par jour, à compléter avec 2 collations.

Le but du test est de savoir si le sucre bu est bien géré par le corps de Maman ou s’il reste en excès dans son sang. Pour cela rien de plus facile, il suffit d’attendre gentiment et de refaire une prise de sang une heure puis deux heures après la prise de la boisson. Pendant ces deux heures Maman a discuté avec les autres dames qui attendaient. L’une d’entre elles avait déjà fait un diabète lors de sa première grossesse. Elle avait alors été suivie par un diabétologue pour modifier ses habitudes alimentaires. Elle a dû fractionner ses repas, favoriser les fibres et limiter les aliments sucrés. Elle a aussi eu un lecteur de glycémie à elle pour surveiller ses glycémies plusieurs fois par jour. Grâce à toutes ces attentions elle n’a pas eu besoin d’avoir des piqûres d’insuline, mais ce n’est pas toujours le cas.

Ché vraiment délichieux les pommes ! Rmm Rmm!
Illustration de French Poupon

Le diabète gestationnel peut malheureusement revenir lors des grossesses suivantes, donc ne négligez pas le suivi médical.

Finalement pas de diabète pour Maman, mais elle a pris conscience de l’importance de son alimentation sur mon bien-être et mon bien-grandir.
N’hésitez surtout pas à laisser un commentaire et partager à votre entourage cet article si vous avez aimé apprendre à propos du diabète gestationnel. Prenez soin de vous, votre bébé vous remerciera.
Un mail quand je publie mon prochain article ? Inscris toi à la newsletter.

0 commentaires